SOMME.SI ou SOMME.SI.ENS : quelle fonction utiliser ?

Pour les calculs conditionnels, Excel nous propose 2 types de solutions :les fonctions en .SI avec un seul critère et les fonctions en .SI.ENS avec plusieurs. Les fonctions de somme qui figurent dans le titre sont sûrement les plus connues. Mais le même constat existe avec les fonctions de dénombrement, NB, et de moyenne, MOYENNE.
Dans cet article, nous nous intéresserons donc indifféremment à ces 3 types de calcul et pas seulement aux sommes. Le but est de comprendre les différences et l'intérêt de disposer de deux fonctions à chaque fois.


 

Pourquoi deux fonctions ?

Les fonctions en .SI sont simplistes, elles fonctionnent avec un critère unique, tandis que les fonctions en .SI.ENS peuvent en prendre jusqu'à 127.
Mais ces dernières peuvent aussi se contenter d'une seule condition, elles se comportent alors exactement comme une fonction en .SI.

Fonction SOMME.SI.ENS condition unique

Pourquoi alors avoir deux fonctions différentes ? Pour des raisons historiques.
Les fonctions en .SI sont apparues les premières dans Excel. Elles ont même longtemps été les seules à nous offrir la possibilité de faire des calculs conditionnels. Toutefois, étant donné qu'une seule condition était possible, la limite de ces fonctions était vite atteinte.
Ainsi, Microsoft a introduit dans la version 2007 de nouvelles fonctions, en .SI.ENS capables de prendre en charge plusieurs conditions et de répondre à un réel besoin de pouvoir croiser plusieurs axes d'analyse en même temps.

Pour des raisons de compatibilité, les fonctions en .SI ne pouvaient pas être remplacées, ni même supprimées. Tous les fichiers construits dans les versions antérieures et comportant ces fonctions seraient alors devenus obsolètes. Microsoft a donc fait le choix de créer de nouvelles fonctions. En rajoutant aux originales un suffixe .ENS, comme ensemble de conditions, pour désigner cette version plus complète.

 

Quelles différences avec une seule condition ?

Dans le résultat, aucun. Tant mieux, c'est plutôt bon signe, les fonctions ont le même comportement.

Par contre, elles ne se rédigent pas de la même façon. Si les couples plage de contrôle/condition sont toujours placés ensemble et dans cet ordre, les plages de somme et moyenne n'ont pas le même positionnement dans les arguments.

Dans les fonctions SOMME.SI et MOYENNE.SI, la plage pour le calcul arrive en 3ème et dernière position. Elle est même facultative, dans ce cas c'est la 1ère plage qui est prise en compte, si elle contient des valeurs numériques bien sûr.

Avec les fonctions SOMME.SI.ENS et MOYENNE.SI.ENS, la plage pour le calcul est placée dès le début. Elle est donc obligatoire mais on ne trouve ensuite plus que les conditions, ce qui permet une lecture plus simple de la fonction.

Conversion SOMME.SI SOMME.SI.ENS condition unique

Pour les fonctions de dénombrements, c'est plus simple. Comme aucune plage hors conditions n'est nécessaire, la syntaxe est la même. NB.SI s'arrête à deux arguments alors que NB.SI.ENS pourra en accueillir d'autres supplémentaires mais ils seront placés dans le même ordre. Cela facilite les choses.

 

Alors on oublie SOMME.SI ?

Lorsque nous cherchons à effectuer des sommes ou dénombrements avec plusieurs conditions, le choix est vite fait. Il nous faut passer par la fonction en .SI.ENS.
Mais lorsque nous avons un seul critère ? SOMME.SI ou NB.SI ne sont-elles pas en doublons ? Y a-t-il un intérêt à les préférer ? Pas vraiment.

Pour ceux qui découvrent le calcul conditionnel, autant apprendre à utiliser les fonctions .SI.ENS. Elles répondent à tous les cas.
Pour ceux qui connaissent déjà les fonctions .SI, il est intéressant d'apprendre aussi les nouvelles. Elles offrent plus de possibilités qui s'avèrent toujours utiles à un moment donné. La logique reste la même, il faut juste faire attention au nouvel ordre des arguments. Rien d'insurmontable a priori.

Notons aussi que les fonctions en .SI.ENS ont aussi un contrôle sur la taille des plages utilisées. Une fonction SOMME.SI.ENS avec 2 plages de tailles différentes renverra une erreur, au contraire de SOMME.SI qui adapte la plage de calcul à celle de condition.

Fonctions SOMME.SI SOMME.SI.ENS plages tailles differentes

Selon vos préférences, la fonction .SI peut être privilégiée mais la correction est invisible pour l'utilisateur : formule non modifiée, correction non notifiée…

D'une manière générale, il est toujours bon de connaître les anciennes fonctions. Ne serait-ce que parce qu'on peut encore en croiser très souvent dans un fichier.
Mais pour des calculs encore plus performants, avec des conditions plus travaillées, c'est la fonction SOMMEPROD qu'il faut connaître.

Posez vos questions en commentaires et dites-nous quelles fonctions vous préférez utiliser !

 

Abonnez-vous à la newsletter

Illustration couverture ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail

Et recevez gratuitement l'ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail (5€ sur Amazon)

Votre adresse mail ne sera pas communiquée et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire