Découvrir les graphiques sparklines

Dans notre article sur l'élaboration de reportings, nous avons mentionné les graphiques sparklines comme un choix de graphique à part entière. Le rôle du graphique n'est pas de transmettre des valeurs précises mais de faire ressortir des informations générales, comme une tendance, un classement ou une répartition.
Les sparklines sont des 'condensés' de graphiques qui remplissent parfaitement ce rôle. Voyons une définition plus complète pour bien comprendre dans quels contextes les utiliser.


 

Le sparkline : un graphique simple en tous points

Les graphiques sont un bon moyen de présenter des données. Du moins certains graphiques, tous ne se valent pas en termes de lisibilité, nous en avons discuté dans notre article sur la data visualization. Article au cours duquel nous avons passé en revue les travaux de différents experts du domaine.

Parmi eux, Edward Tufte a défini il y a une trentaine d'années un nouveau type de graphiques : le sparkline. En réalité, ce nom n'est apparu qu'en 2006 dans son ouvrage Beautiful Evidence mais la définition n'a pas changé.
Il les décrit comme des graphiques simples, intenses et de la taille du texte qu'ils accompagnent.

Initialement prévus pour être insérés au milieu d'une phrase en guise d'illustration, ils complètent également un tableau pour faire ressortir la tendance. Observons les différentes caractéristiques plus en détails.

 

Simple à comprendre grâce à un contexte clair

Un sparkline ne compte qu'une série de données, il ne sert pas à illustrer une situation complexe. Au contraire, il schématise et résume un contexte défini par ailleurs. Si un graphique standard peut être présenté seul, ce n'est pas le cas du sparkline qui vient uniquement en complément.

Ainsi, dans un sparkline, il n'y a pas de titre ou de légende pour expliquer le contenu. Ces éléments doivent figurer dans le texte ou dans le tableau qui accompagne.

Graphiques sparklines avec tableau Excel

Le tableau ci-dessus comporte tous les éléments nécessaires :

  • Un titre qui donne un contexte à l'ensemble des données
  • Le tableau de chiffres qui fournit les valeurs précises
  • Les sparklines affichés en fin de ligne qui sont là pour souligner la tendance et la performance en un clin d'œil.

 

Simple à lire grâce à un format épuré

On le voit sur l'exemple ci-dessus, chaque graphique sparkline ne comporte que le tracé des données. Point positif : aucun élément ne vient donc perturber la lecture, pas de quadrillage, d'étiquettes de données...
En revanche, il n'y a pas non plus d'élément pour aider à la lecture. Aucun axe n'est présent pour donner un ordre de grandeur des valeurs.

Une fois de plus, il est donc bien nécessaire de conserver les données affichées en parallèle, sans quoi les lecteurs seront livrés à eux-mêmes pour les interpréter.

 

Simple à mettre en place en quelques clics

Nous nous intéressons évidemment à la création via Excel. En effet, depuis la version 2010 d'Office, Microsoft a introduit les graphiques sparklines dans son tableur.

Menu sparkline ruban Excel

Et la simplification vaut aussi pour la création puisqu'il ne faut que quelques secondes et 4 à 5 clics pour définir l'ensemble des options et les ajouter dans une feuille de calcul.

Pour un tutoriel complet sur les sparklines dans Excel, lisez notre article qui y est consacré.

Si vous souhaitez les utiliser dans vos rapports et compte-rendus, découvrez nos astuces pour une meilleure intégration au sein d'un texte :

Partagez en commentaires vos impressions sur les sparklines et dites-nous si vous les utilisez dans vos reportings !

 

Abonnez-vous à la newsletter

Illustration couverture ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail

Et recevez gratuitement l'ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail (5€ sur Amazon)

Votre adresse mail ne sera pas communiquée et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire