Tableau ou graphique : faire le bon choix pour ses reportings

Lorsqu'on se lance dans un reporting, il ne faut pas se précipiter. Construire un bon tableau de bord demande du temps et de la réflexion. Il ne suffit pas de trouver les bons indicateurs, encore faut-il savoir comment les représenter.
Avant d'élaborer des graphiques complexes, posons-nous les bonnes questions. A-t-on besoin d'un graphique ? Est-ce toujours la bonne solution pour un reporting lisible ? Doit-on forcément éviter les tableaux de chiffres pour les non-financiers ?
Avant d'aborder la visualisation de données, commençons par répondre à toutes ces questions.


 

Adapter le support au message

Il ne suffit pas de dessiner un graphique pour rendre ses données pertinentes. Il faut commencer par répondre aux questions vues en introduction mais souvent occultées.

On fait au plus rapide, on prend le premier graphique disponible... En se disant que c'est avant tout les chiffres qui importent.
Pourtant, avec des données, une communication efficace passe par une visualisation claire. Pour faire passer notre message, soignons sa présentation !

Et en réalité, la première question à se poser est donc : Quel est le message à faire passer ?
L'idée n'est pas de créer un reporting qui permettrait de 'maquiller' ou d'arranger les chiffres. Au contraire, il s'agit d'identifier des opportunités, des tendances... et de les mettre en évidence.

Le discours n'a pas à s'adapter au mode de représentation choisi. C'est ce dernier qui vient en support du message et pas l'inverse.
Alors, avec la quantité de données dont nous disposons aujourd'hui, un premier travail d'analyse est nécessaire. Ce n'est qu'une fois que la bonne information est identifiée qu'il faut se demander comment la mettre en forme.

 

Tableau ou graphique : faire le bon choix

Le dilemme est souvent entre ces deux possibilités. Le tableau est plus rapide à réaliser. Par manque de temps, on se tourne généralement vers cette solution. Prenons quelques exemples pour vérifier quand il est judicieux, ou ne l'est pas.

Si nous souhaitons montrer des chiffres précis dont la valeur exacte est importante, optons pour un tableau. Il sera le plus à même d'apporter une lecture claire de ces chiffres.
Un tableau est moins visuel qu'un graphique et peut repousser nombre de lecteurs qui ne sont pas friands de chiffres. Leur mise en forme doit donc être travaillée autant que celle des graphiques.

Alignement, séparateur de milliers, ... ces thèmes font l'objet d'un article distinct que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Dans l'exemple ci-dessous, si on veut que chaque responsable de région puisse connaître clairement son CA mensuel, le tableau reste la meilleure option.

Representation valeurs exactes tableau

Le graphique ne permet pas de lire les valeurs aussi facilement.

Graphique impropre valeurs exactes

Même en ajoutant un quadrillage, la lecture reste difficile. Elle l'est même encore plus. Un simple tableau est plus rapide à lire dans ce cas-là.

Graphique quadrillage lisbilite reduite

Une dernière option avec le graphique pourrait être d'afficher les étiquettes de données mais elles sont trop nombreuses pour éviter qu'elles se chevauchent.
Et puis si c'est pour lire une série de chiffres, c'est plus agréable de le faire sur la ligne d'un tableau plutôt que de suivre une courbe qui traverse un graphique...

En revanche, le graphique nous permet d'identifier plus facilement des tendances. Ici, on fait ressortir clairement une région en croissance et une autre en régression.
On le voit dès le premier coup d'œil alors que le tableau demande un temps d'analyse pour bien identifier tous les nombres.

Graphique affichage tendance

Rien ne nous empêche alors de combiner les deux éléments dans notre reporting.
D'ailleurs mieux vaut présenter un tableau pour les valeurs exactes et un graphique épuré que de surcharger un seul graphique avec l'ensemble des informations dessus.

 

Quelles sont les autres options ?

Spontanément, tableaux et graphiques sont les deux alternatives qui viennent à l'esprit lorsque l'on veut présenter des données. Mais il existe d'autres solutions qui peuvent être très efficaces.

 

Cartes choroplèthes

Pour illustrer des données géographiques, une carte choroplèthe est souvent un bon choix. Ce type de représentation est proche du graphique sur plusieurs points.

  • Elle est très visuelle et permet de retrouver facilement une zone précise
  • Elle permet de dégager des tendances régionales
  • Elle reste imprécise pour connaître les valeurs et se contente d'une échelle

Plusieurs articles sur le site sont consacrés à la création de telles cartes sur Excel. Vous pouvez les retrouver sur la page Géolocalisation & Cartographie, en cliquant ici.

Dans l'article de présentation, vous trouverez aussi des informations et des conseils spécifiques pour ces cartes.

Exemple carte choroplethe
 

Graphiques sparklines

Les sparklines sont des graphiques simples, voire minimalistes. On y représente les seules données, pas d'axe, pas d'échelle...
C'est une version allégée d'un graphique standard. Ils ont l'avantage d'être très rapides à créer et remplissent parfaitement le rôle d'un graphique détaillé ci-dessus : ils mettent en avant des informations générales comme une tendance ou un classement par exemple.

C'est un choix à ne pas négliger, ils complètent très bien un rapport écrit sans le surcharger pour autant.
Ci-dessous un exemple de sparklines insérés au sein d'un tableau de données.

Tableau graphique sparkline valeurs exactes tendance

Pour une présentation plus complète des sparklines, lisez cet article de présentation.
Pour savoir comment les réaliser dans Excel, suivez notre tutoriel.

 

Les possibilités sont donc nombreuses. Pour être sûr de toujours opter pour la meilleure, voici la liste des articles mentionnés auparavant dans lesquels vous retrouvez plus d'informations et de conseils sur chacun de ces modes de représentation :

Dites-nous en commentaires les types de visualisation que vous préférez utiliser et dans quels contextes.

 

Abonnez-vous à la newsletter

Illustration couverture ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail

Et recevez gratuitement l'ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail (5€ sur Amazon)

Votre adresse mail ne sera pas communiquée et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire