Découvrir les booléens et les conditions dans Excel

Excel sait traiter trois types de valeurs : numériques, textuelles et booléennes. Cette 3ème catégorie est généralement moins connue et pourtant elle a de nombreuses applications dans Excel.
Voyons en détail à quoi elles correspondent, leur fonctionnement et leur utilisation.


 

C'est quoi un booléen ?

Si vous n'êtes pas familier de l'informatique, ce terme ne vous dit sans doute rien. Un booléen est une variable binaire, qui ne peut donc prendre que deux valeurs, de type vrai ou faux.

C'est exactement avec ces deux valeurs qu'un booléen se matérialise dans Excel. Essayons d'écrire ‘vrai' ou ‘faux' dans une cellule, nous verrons Excel convertir la valeur automatiquement en VRAI ou FAUX, en majuscules, et la centrer dans la cellule.

Conversion automatique valeur booleenne Excel

Comme pour les nombres, par défaut alignés à droite, cela nous permet d'identifier les valeurs qui peuvent être interprétées comme booléennes.

Binaire désigne aussi un système de numération. Dans cette base, tous les nombres sont écrits avec des 0 et des 1.
Dans Excel, les valeurs VRAI/FAUX sont aussi associées à des valeurs numériques. Le FAUX correspond à la valeur 0, le VRAI à 1. Pour le vérifier, nous pouvons ajouter un nombre à ces deux valeurs.

Equivalence numerique booleen Excel

Excel affecte la valeur 1 au VRAI. En réalité, toutes les valeurs numériques différentes de 0 sont équivalentes à un VRAI dans Excel.

 

Comment générer une réponse booléenne ?

Alors on l'a vu, en écrivant 'vrai' ou 'faux', le résultat est converti en booléen. Mais ça présente peu d'intérêt. En général, un booléen est le résultat d'un calcul.
Un tel résultat, vrai/faux ou oui/non, est la réponse à une question fermée. Pour l'obtenir dans Excel, il faut ‘convertir' cette question en formule.

Prenons un exemple, pour vérifier si un commercial a rempli ses objectifs, il faut vérifier si ses ventes réalisées sont supérieures à ses objectifs. On le traduit ainsi dans Excel.

Exemple generation booleen condition

L'inégalité représente cette question ou cette condition à vérifier. Dans le premier cas, B2 est inférieur à C2, la valeur renvoyée est donc FAUX. Sur la deuxième ligne, l'inégalité est vérifiée et la valeur renvoyée est donc VRAI...

Nous pouvons utiliser des inégalités ou des égalités ; des nombres, des textes ou même des calculs. Ci-dessous un tableau de synthèse des opérateurs et les types de données avec lesquels on peut les utiliser.

Synthese operateurs egalite inegalite booleen
 

A quoi servent ces valeurs binaires ?

Sur des nombres, on peut effectuer des calculs. Les booléens, eux, peuvent être utilisés dans des conditions. La fonction SI est parfaite pour illustrer l'utilisation que l'on peut en faire. Prenons l'exemple ci-dessous et décomposons la formule.

Exemple utilisation condition booleen fonction SI

Dans la première partie de la fonction, on trouve la condition qui doit renvoyer une valeur VRAI ou FAUX. Ici, nous reprenons l'exemple de la section précédente : B2>=C2.

Ensuite, nous trouvons alors la valeur que nous renvoie Excel lorsque la condition donne un VRAI (Bravo, objectif atteint!). La troisième partie concerne la valeur renvoyée lors de l'évaluation à FAUX du premier argument (Encore un effort).

ère ou la 2ème valeur.

Resultat exemple fonction SI

Le résultat correspond bien aux valeurs VRAI/FAUX vues précédemment.

Au premier abord, ce système paraît simpliste. Mais en réalité, dès qu'il est question de condition dans Excel, on revient sur ce mode de fonctionnement. Qu'il s'agisse de mises en forme conditionnelles, de sommes avec critères...

 

Abonnez-vous à la newsletter

Illustration couverture ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail

Et recevez gratuitement l'ebook 100 trucs et astuces pour Excel-ler au travail (5€ sur Amazon)

Votre adresse mail ne sera pas communiquée et vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire